AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Je t'aime, je t'aime - K+

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cissy
Crocs sanglants
Crocs sanglants
avatar


MessageSujet: Je t'aime, je t'aime - K+   Jeu 23 Aoû - 21:42

Une songfic écrite il y a quelque temps... Je pense qu'elle pourrait avoir sa place ici.

Préambule :
Les personnages de la série ne m’appartiennent pas. Ils sont la propriété exclusive de : Josh Whedon & David Greenwalt. Je ne tire aucun bénéfice de leur mise en situation dans cette fiction.

Personnages : Spike/Angel

Genre : Romance – Songfic

Résumé : Le temps d’une étreinte.





Je t’aime, je t’aime


Il y avait si longtemps : tant de jours et tant de nuits, tant d’années …

Il y avait tellement de secrets échangés entre eux, de ces secrets inavouables que nul ne peut partager. De ces secrets qui vous lient à jamais ou vous séparent inéluctablement.

Il y avait sans doute autant de haine que d’amour entre ces deux là, autant de répulsion que d’attirance, autant de désir que de refus…
Et pourtant, ce soir, tout leur semblait si simple, si évident…


Je t'aime, je t'aime,
Je t'aime, oh oui, je t'aime.
Je t'aimerai toute ma vie.
Je t'aime, je t'aime,
Je t'aime, oh oui, je t'aime.
Je t'aimerai toute ma vie.


Cette vie éternelle, du paradis à l’enfer… cette vie de proscrit, de maudit… cette vie où trop souvent ils se sentaient seuls, honnis, condamnés à l’éternelle damnation.
Ils s’étaient trouvés, aimés, haïs, déchirés, torturés…

Ils avaient pris des sentiers différents : l’un avait retrouvé son âme et s’était engagé pour le bien, l’autre était resté prince des ténèbres, prince du mal.

Le monde aurait pu être assez grand, l’éternité assez longue pour qu’ils ne se recroisent jamais, mais comme deux aimants s’attirent mutuellement, il semblait qu’ils étaient condamnés à se retrouver, pour le meilleur parfois, pour le pire le plus souvent.


Pourquoi s'aimer toute une vie ?
Pourquoi vouloir s'éterniser ?
Les mots s'envolent,
On les oublie.
Pourquoi vouloir s'emprisonner ?


Et puis il y avait eu ce commando, ces expériences… A son tour obligé d’œuvrer pour le bien il avait eu un aperçu de cette vie qu’il ignorait…

Il ne savait plus… Il n’était plus lui… Entre la douleur et la rage, il s’était construit une autre image.

Et puis ils avaient laissé la tueuse loin derrière eux, ils avaient repris leurs routes sur des voies parallèles.
Le bien, le mal, la haine, l’amour.

William et Angelus… Deux facettes d’une même pièce, deux êtres qui maudissaient leur nature autant qu’ils l’adoraient.

Le poète et le démon…
L’alliance impossible de deux mondes, de deux volontés.
Et pourtant…




Je t'aime, je t'aime,
Je t'aime, oh oui, je t'aime.
Je t'aimerai toute ma vie.
Je t'aime, je t'aime,
Je t'aime, oh oui, je t'aime.
Je t'aimerai toute ma vie.


Il y avait combien de temps qu’ils ne s’étaient pas retrouvés ainsi, corps contre corps, souffle contre souffle, cœur à cœur et peau à peau…

Leurs sueurs se mêlaient tandis que les mains couraient sur les peaux surchauffées. Les yeux se parlaient, se racontaient les jours passés, les regrets, les remords… tout ce que les mots ne leur permettaient pas de dire parce qu’il n’existait pas de mot pour transcrire l’indicible.

Mais ce soir ils étaient au-delà du temps, au-delà de cette errance continuelle qu’était leur vie.
Ce soir ils redevenaient humains, parce qu’ils partageaient ce moment où ils laissaient derrière eux leurs griefs, leurs incertitudes, tout ce qui les ravalait au rang de démons qui était trop souvent le leur.




S'aimer pour la beauté du geste,
Rester le temps qu'il fait envie
Mais s'il s'enflamme
Et qu'il nous blesse,
Ne pas souffrir toute sa vie.


Lorsqu’ils arrivaient ainsi à se réchauffer l’un près de l’autre, l’un de l’autre, à partager ce moment hors du temps, ce moment de communion, lorsqu’ils faisaient fi des prédictions, des malédictions… ils savaient que l’éternité pour eux n’était qu’une seconde, et que ce bonheur fugace, ils devraient l’emmagasiner pour s’en souvenir lorsqu’à nouveau les jours froids viendraient.

Le poète et le démon…
Y avait-il des mots ? Y avait-il des vers pour transcrire ces instants bénis…

Leurs halètements courts se confondaient, comme se confondaient leurs battements de cœur, comme s’unissaient leurs corps pour ne faire plus qu’un, un être au-delà des jugements, au-delà du bien et du mal…
Ensemble ils étaient invincibles.




Je t'aime, je t'aime,
Je t'aime, oh oui, je t'aime.
Je t'aimerai toute ma vie.
Je t'aime, je t'aime,
Je t'aime, oh oui, je t'aime.
Je t'aimerai toute ma vie.


Une vie pour s’aimer, une vie pour jouir, une vie pour souffrir, une vie pour mourir…

Ils se souriaient avant de se déchirer, ils se caressaient avant de se griffer, et le sang qui courait dans leurs veines ils le recueillaient sur leurs lèvres : consentants, offerts… Ils savaient ce qui les amènerait au paroxysme du plaisir.
Celui qui prend doit donner… celui qui donne doit recevoir… leur sang, leur sève… ils n’étaient qu’un.
Et les mots… les mots qui soudain naissaient sur les lèvres entre râles et sanglots…

Pas de promesses, pas d’engagement…

Lorsque vous êtes la race maudite, que pouvez-vous promettre, à quoi pouvez-vous croire ? Ils étaient là, et ce cadeau ils savaient qu’ils se devaient d’en profiter, avant que la destiné frappe de nouveau, avant qu’elle ne les dresse encore l’un contre l’autre comme des animaux, comme ces frères ennemis qui s’attirent et se repoussent, incapables de vivre l’un avec l’autre, mais morts l’un sans l’autre.





Les mots qu'il faut pour nous séduire
Ne sont pas toujours des serments,
Pour un court instant de délire,
Dormir ensemble, infiniment.


La nuit était à eux… cette nuit qui les abritait, les ressourçait, les condamnait…

Un cri, un râle, un sanglot d’extase, un gémissement sourd…

La nuit est faite de bruits, de chuchotements, de murmures, de bruissements…
Leur nuit était de crissement, de soupirs, de geignements, de rugissements…

Plaisir et volupté.
Quand la chair répond à la chair.




Je t'aime, je t'aime,
Je t'aime, oh oui, je t'aime.
Je t'aimerai toute ma vie.
Je t'aime, je t'aime,
Je t'aime, oh oui, je t'aime.
Je t'aimerai toute ma vie.
Je t'aime, oh oui, je t'aime.
Je t'aimerai toute ma vie.


Le soleil était déjà haut dans le ciel lorsqu’ils se désunirent. Mais ils ne le savaient pas. Leur crypte était imperméable aux chauds rayons.

Toute une vie… toute une mort…
L’éternité n’était qu’à eux.

Et quand leurs regards éreintés se croisèrent, les prunelles brunes dans les prunelles océans, ils y lurent les mêmes mots :

- Je t’aime.
- Je t’aime.

Ces mots qu’ils n’auraient jamais le droit de se dire.

William et Angelus… Spike et Angel… Les amants maudits qui avaient la chance de savoir que la mort ne pourrait pas les séparer.

Cette chance était une malédiction.
Et cet amour était leur rédemption.




FIN
Chanson de Michel Sardou
Revenir en haut Aller en bas
EmmaAngel
Vampire Suprême
Vampire Suprême
avatar


MessageSujet: Re: Je t'aime, je t'aime - K+   Ven 19 Avr - 17:54

Oh my god Honte à moi de ne pas t'avoir laissé un commentaire avant. Ton texte est magnifiquement tragique C'est d'un tel romantisme, j'adore. Aller Cissy, à ton clavier J'en veux plein d'autres Bisous^^



This time you stay and I go...My place is forever with you
Revenir en haut Aller en bas
mamypirate
Crocs sanglants
Crocs sanglants
avatar


MessageSujet: Re: Je t'aime, je t'aime - K+   Ven 19 Avr - 20:26

J'avais pas vu non plus, pour quelqu'un qui n'aime pas les vampires ....
Revenir en haut Aller en bas
Cissy
Crocs sanglants
Crocs sanglants
avatar


MessageSujet: Re: Je t'aime, je t'aime - K+   Dim 21 Avr - 16:01

Merci à vous deux!
Ben non... Je n'aime pas les vampires: d'ailleurs je les voue au malheur éternel!!!
Quant à en écrire d'autres... euh...


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Je t'aime, je t'aime - K+   

Revenir en haut Aller en bas
 
Je t'aime, je t'aime - K+
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» J'aime deux choses
» Sais tu combien je t'aime? {L’indicible amour sur nos lèvres}
» J'aime ce lieu
» Et m’aime si {A Toi Séduisant Jeune Homme}
» rocco aime le fouet

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vampires in Love :: Angel & ses Amours :: Angel...us :: Les Manuscrits de Los Angeles :: Spike & Angel dans tous leurs états :: Spangel In Love-
Sauter vers: